« Diamond are a girl’s best friend » chantait la délicieuse Marilyn Monroe, faisant des femmes, des croqueuses de diamant. Le diamant est une pierre précieuse royale qui plait, voire un peu trop comme l’illustre ce fait divers.
Ce 25 mars, c’est un couple qui a décidé de s’offrir à moindre frais et avec beaucoup d’audace un diamant de 8 carats. Dans l’une des salle des ventes à Sceaux (Hauts-de-Seine), les responsables n’y ont vu que du feu. Monsieur et madame se présentent à la vente aux enchères aux alentours de 11H30 et convoitent un diamant en vitrine. Madame veut voir la pierre précieuse de plus près, obtient l’autorisation de la prendre en main pour l’examiner et la repose.
Le couple disparait a priori les mains vides. A 16H30, le diamant convoité est adjugé à 55 000 € puis placé en lieu sûr dans un coffre-fort. Pris d’un doute le commissaire-priseur examine de nouveau le diamant et découvre l’affaire. Le couple aurait subtilisé le vrai diamant et laisser sur place un faux. L’affaire est suivie par les enquêteurs du service départemental de police judiciaire, et reste à suivre.
Ainsi, le diamant reste une valeur sûre et le travail en équipe une méthode plus sûr encore. Qui est a blâmé dans l’affaire, outre le couple cupide ? Le manque de moyen de surveillance lors d’une vente aux enchères ? Le manque d’attention des responsables ? Quoi qu’il en soit, ce fait divers insolite qui semble tout droit sorti d’un film hollywoodien à la Ocean Twelve, reflète assez tristement le matérialisme de notre époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *