Les indiens et les diamants

La femme indienne arbore avec fierté sa dote souvent composée de simple ou de magnifique parure en or ou en diamant. Il faut dire que l’Inde est un pays où l’étalage de bijoux fait partie intrinsèque des traditions indiennes. Qu’elles soient d’origine modeste ou aisée, les familles Indiennes sont particulièrement attirées par les bijoux en or et en diamant. Les professionnels du diamant ont bien compris cela. Par conséquent, l’ouverture d’une bourse du diamant à Bombay était la bienvenue.L’inde pays du diamant Les Indiens vouent une véritable passion pour les bijoux de grandes valeurs. L’achat de l’or et des diamants constituent un investissement appréciable pour les familles indiennes. Aussi, la bourse de diamant dans la ville financière indienne, offre l’opportunité aux amateurs mais aussi aux professionnels de la pierre, de traiter les différentes transactions boursières du diamant. Il faut souligner que l’industrie du diamant fait travailler de très nombreuses familles, particulièrement dans la région du Gujerat. L’inde est le pays où plus de 95% de pierres mondiales sont taillées ici même.

La bourse du diamant à Bombay

Convaincus de l’engouement que peut susciter l’investissement du diamant, les professionnel sont construit neuf tours sur une superficie de 180000 mètres carrés où sont regroupés tous les spécialistes du diamant, aussi bien, les négociants, les douaniers que les banques.
Ce projet qui a vu le jour, ne compte pas en rester là, puisque il prévoit la fréquentation de plus de 25000 personnes par jour. Ce centre de la bourse du diamant à Bombay constitue un important investissement, puisque les chiffres d’affaires prévus, sont de l’ordre de 10 à 15%, au terme de la troisième année. L’objectif principal des professionnels indiens est d’amener les négociants étrangers, à tailler les diamants de plus grande valeur et qui étaient taillés en Belgique ou en Israël, car jusqu’ici, seuls les diamants de petite valeur sont taillés en Inde. Cependant, les belges restent convaincus qu’ils résisteront à la concurrence indienne.