Dans le monde du diamant il existe des pierres artificielles qui reproduisent très fidèlement celles qui sont tirées du sol et qui se sont formées naturellement. Il s’agit de pierres qui ont des propriétés similaires mais qui ne sont pas des diamants. Parmi ces pierres on trouve les pierres d’imitation, les pierres naturelles synthétiques ainsi que celles qui sont dites assemblées « doublets ». Les pierres dites d’imitation sont des types qui vont copier les pierres naturelles comme le diamant en matière de couleur et d’aspect mais qui ne possèdent pas du tout les caractéristiques de leurs modèles. Elle ne disposent pas entre autre de la même clarté, transparence ou bien encore du même éclat que le véritable diamant. Dans la gamme des pierres artificiels on trouve également celles qui sont dites synthétiques. Il s’agit de pierres dont la fabrication à nécessité le passage de la main de l’homme. Ces pierres disposent des mêmes caractères physiques et optiques que leurs modèles et il est difficile de faire la différence à l’œil nu. Un bon moyen consiste à tester la vitesse de désembuage de la pierre, celle-ci étant plus rapide avec un vrai diamant.

Enfin il existe une 3 ème catégorie de pierres artificiels qui servent de substitut au diamant, il s’agit des pierres dites assemblées «  »doublets » ». Ces matériaux sont des corps cristallisés qui sont assemblés par collage.

Plusieurs types de pierres peuvent se prêter à ces opérations, aussi bien les pierres fines que les pierres synthétiques. Parmi les pierres d’imitation du diamant les plus utilisées par l’homme ont trouve l’oxyde de zirconium, sans aucun doute la plus célèbre. Il s’agit à la fois d’une pierre d’imitation et d’une pierre synthétique très utilisée par les joailliers. Le verre a lui aussi par le passé était très utilisé pour remplacer le diamant mais il est aujourd’hui supplanté par l’oxyde de zirconium.