La taille des diamants s’effectue principalement à Tel Aviv en Israël, à Anvers en Belgique et au Gujarat en Inde.
Un diamant taillé est ainsi un diamant brut qui à été poli par un lapidaire ou un diamantaire. Polir un diamant requiert la plus grande des concentration ainsi qu’une réelle minutie. Il faudra obtenir le maximum d’éclat pour un minimum de perte de matière brute; La taille d’un diamant peut ainsi prendre plusieurs heures afin d’obtenir le meilleur éclat.
Du fait de son importante dureté, un diamant ne se taillera qu’à l’aide d’un autre diamant; à l’issue du polissage on obtiendra 58 facettes.
Un diamant se compose de différentes parties: La table, La couronne qui comprend 33 facettes, le rondiste, le pavillon qui comprend 24 facettes et la culasse qui est la pointe du diamant.

Du diamant brut au diamant taillé

Voici les différentes étapes du passage Diamant brut – Diamant taillé

Le Clivage :

Il va permettre de diviser le diamant brut en plusieurs morceaux. Grâce à une lame, la pierre sera entaillée afin de créer une ouverture. Puis, en tapant sur l’ouverture, les différentes parties du diamant vont se déterminer selon le plan de clivage. Ces différentes partie sont parallèles aux faces du diamant.

Le sciage

Le sciage permettant de séparer le diamant en deux parties afin de tailler chaque morceau distinctement. Le sciage peut s’effectuer avec une scie ou un laser. Le sciage est une étape qui doit s’effectuer avec la plus des grande des minutie car le diamant peut à ce moment éclater si la pression est trop forte. Le sciage va définir le plan de découpe pour l’étape à suivre.

Le débrutage

C’est l’étape qui permet d’arrondir le rondiste du diamant avant de tailler les facettes. Une ébauche de la forme qui sera taillé est alors préparée à l’aide d’une machine à débrutage. Le diamant est serti sur un bâton de débrutage qui tourne sur lui-même jusqu’à obtention d’une forme ronde.

Le facettage

C’est la phase qui permettra de créer les facettes. Le diamant est fixé grâce à une taille qu’il faudra manier avec la plus grande dextérité, puis celui ci est facetté grâce à un disque qui tourne à plusieurs milliers de tours par minutes. Le diamant ne sera pas encore, à la fin de cette étape brillant, mais sa forme est déjà déterminée.

Le Polissage

C’est l’ultime phase qui se déroulera au même endroit que le facettage grâce à un disque qui sera moins dur que celui utilisé pour le facettage. Puis facettes après facettes la pierre est polie. Le diamant est ainsi taillé et brille de milles feu.

La taille du diamant

C’est par la taille ou la « Cut » que la brillance d’un diamant est déterminée.En fonction de la proportion, de la symétrie des facettes ainsi que de l’aspect générale du diamant, la brillance sera évaluée. Plus la coupe est bonne, plus le diamant laissera passer de la lumière qui reflètera grâce aux facettes symétriques. En d’autre termes, un rayon lumineux pénètre le diamant par la table, reflètera sur le pavillon pour en ressortir de façon diamétralement opposé .La coupe est un critère de référence à ne surtout pas négliger. Sur les certificats de laboratoires de gemmologie internationaux, les trois critères de proportions y sont inscrits. La Proportion, la Symétrie et la façon dont le diamant est poli, chacun de ces critères est déterminé par le signe G (Good/Bon) VG (Very Good / Très Bon) et EX (Excellent). Certains diamants, très rares, sont ce que l’on appelle trois fois Excellent, appelés « Heart And Arrow » soit Coeur et Flèches ou encore coupe idéale, la brillance sur ce type de pierre est ainsi optimale et le diamant possède ce que l’on appelle un vrai feu.

«